Le Québec va augmenter le nombre d’immigrants

Objectifs immigration québec

Objectifs immigration québec

Le gouvernement Québecois a annoncé, en juin 2019, qu’il compte augmenter de nouveau le nombre d’immigrants admis au Québec dans les prochaines années après avoir baissé d’environ 20 %.

D’ici 2022, entre 49 500 et 52 500 nouveaux arrivants pourraient être admis au Québec, selon un document du ministère de l’Immigration, de la Diversité et de l’Inclusion (MIDI) dévoilé cet été. Entre 2015 et 2018, respectivement 53 084, 52 388 et 51 118 immigrants ont été admis.

Entre 3000 et 4000 nouveaux arrivants supplémentaires devraient être admis, chaque année, d’ici 2022.

En campagne électorale, le futur premier ministre François Legault avait promis de baisser ces seuils de 20 % dans le but d’améliorer la sélection et la francisation de ces nouveaux arrivants.

Le gouvernement avait néanmoins précisé à plusieurs reprises que cette baisse serait temporaire.

« Il fallait réduire les seuils de façon à réformer le système d’immigration », a expliqué le ministre de l’Immigration, en faisant référence au projet de loi 9, actuellement à l’étude, qui vise à mieux sélectionner les immigrants en fonction des besoins du marché du travail.

L'hotel est trop cher ? Louez une maison ou une chambre sur AirBNB. 31 euros OFFERTS Cliquez ici

Il fallait prendre un pas de recul avec le système d’immigration afin de faire en sorte de le réparer et de le moderniser.

Simon Jolin-Barrette, ministre de l’Immigration

Le budget du MIDI a d’ailleurs été revu à la hausse, avec de nouveaux investissements de 146 millions de dollars par année, sur cinq ans, pour « donner davantage de services pour les immigrants en vue de leur intégration et de leur francisation », a rappelé le ministre.

Le ministre Simon Jolin-Barrette en point de presse dans un corridor de l'Assemblée nationale.

Le ministre Simon Jolin-Barrette affirme que la réduction des seuils était nécessaire afin de réformer le système.

Photo : Radio-Canada

Plus d’immigrants économiques

Concrètement, cette hausse du nombre d’immigrants se fera essentiellement dans la catégorie de l’immigration économique, gérée exclusivement par Québec.

Entre 32 000 et 33 900 immigrants économiques, choisis en fonction d’une grille de sélection qui met de l’avant l’âge, la scolarité ou encore le domaine de formation, devraient arriver dans la province en 2022, soit près de 3000 supplémentaires par rapport à 2018 et environ 10 000 de plus qu’en 2019.

L’objectif du gouvernement est de faire passer la part de l’immigration économique à 65 % du total de nouveaux arrivants en 2022, contre une proportion maximale de 59 % espérée en 2019.

Article original de Radio Canada

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *